Cloud

Qu’est-ce qui rend Oracle Autonomous Database vraiment autonome ?

Oracle Autonomous Database permet d'installer et de gérer des bases de données volumineuses en quelques minutes.

Qu’est-ce qui rend Oracle Autonomous Database vraiment autonome?

⌚: 4 minutes

Oracle Database est la base de données professionnelle la plus populaire au monde. Cette année, l’ajout de fonctionnalités de gestion autonomes à sa version Cloud est l’une des avancées les plus importantes de l’histoire de la base. Mais, qu’est-ce que cela signifie d’être « autonome » pour une base de données ? Examinons de plus près Oracle Autonomous Database pour mettre en lumière ses façons d’y parvenir.

 

Objectifs de Oracle Autonomous Database

Oracle Autonomous Database est un service Cloud entièrement géré. Comme tous les Clouds, la base de données tourne sur des serveurs dans des Cloud Data Centers. Ceux d’Oracle s’appellent Oracle Exadata Database Machine. Ils sont spécialement conçus et réglés pour des charges de travail à haute performance et haute disponibilité. Le matériel rigoureusement contrôlé et optimisé permet certaines des fonctionnalités autonomes dont nous allons parler plus loin.

Bien que la version autonome d’Oracle Autonomous Database soit récente, elle s’appuie sur de nombreuses fonctionnalités d’automatisation qu’Oracle construit depuis des années dans son logiciel de base de données Oracle et dans le Exadata Database. Les fonctions autonomes ont deux objectifs. D’une part, réduire les coûts d’exploitation en réduisant l’administration manuelle. D’autre part, améliorer le service grâce à l’automatisation et à la réduction des erreurs humaines.

Voici quelques exemples de la façon dont les fonctionnalités d’Oracle Autonomous Database changent la donne pour les administrateurs de bases de données (DBA), les libérant des tâches banales pour se concentrer sur les plus importantes.

 

Une nouvelle infrastructure de base de données dans le Cloud

Rapidité d’exécution

Créer une base de données de grande envergure peut prendre des semaines si le matériel informatique doit être acheté et installé dans le Data Center d’un client. Avec Autonomous Database, une nouvelle base de données peut être créée en quelques secondes ou quelques minutes (quelle que soit sa taille), et ne nécessite pas l’intervention d’un expert qualifié comme un DBA.

Standardisation du système

Dans un Data Center sur site d’une entreprise, le logiciel de base de données peut fonctionner sur n’importe quel matériel informatique, avec tout système d’exploitation, tout type de connexion réseau et disque. A contrario, Autonomous Database est conçu spécifiquement pour la plate-forme Oracle Exadata. Oracle profite de cette standardisation pour exercer un contrôle total sur l’environnement d’exécution.

Un système qui ne s’arrête jamais

« Oracle a construit la première véritable infrastructure de base de données dans le Cloud au monde. Une nouvelle base de données autonome est constituée à partir d’un ensemble de systèmes Exadata préexistants, déjà configurés pour obtenir une performance, une disponibilité et une sécurité adaptées aux entreprises », explique George Lumpkin, vice-président de la gestion des produits chez Oracle. « Ce nuage de bases de données innovant permet de créer rapidement de nouvelles bases de données et de faire varier instantanément la taille de celles déjà existantes, sans interruption du service. »

 

Réglage continu de la base de données pour des performances optimales

Un réglage permanent de la base de données

Regardons les choses en face… Dans la plupart des services informatiques, l’optimisation d’une base de données est souvent considérée comme une tâche ponctuelle, exécutée par les DBA lorsque la base de données est alimentée pour la première fois. La performance de la base de données est optimisée pour les opérations les plus fréquentes au moment de sa création. Par la suite, personne n’y touche sauf pour régler des problèmes de performance spécifiques. Des années plus tard, la base de données est éventuellement 10 fois plus volumineuse et ses utilisateurs pourraient avoir besoin de toute une série de nouvelles requêtes. Mais personne n’aura réexaminé la stratégie globale de l’optimisation des performances.

« La charge de travail d’un vrai système d’analyse change avec le temps, mais personne ne se donne la peine de réajuster la base de données « , explique Lumpkin. En d’autres termes, une base de données de trois ans repose entièrement sur la façon dont elle a été créée la première année. »

Une solution qui facilite le travail des DBA

Oracle Autonomous Database s’appuie sur la technologie des assistants d’optimisation des performances qu’Oracle propose depuis des années. Auparavant, ils offraient des conseils aux DBA qui pouvaient choisir de les suivre (puis d’y apporter des modifications) ou de les ignorer. Dans le nuage de bases de données autonomes, la nouvelle génération des assistants s’exécutent en permanence et effectuent les ajustements nécessaires. En d’autres termes, la base de données est réajustée tous les jours.

« Autonomous Database applique les meilleures pratiques de réglage du système à tout moment, » dit Lumpkin. « Ainsi, le serveur de base de données ne se désaccorde pas puisqu’il s’adapte aux volumes de données à mesure que le système se développe. C’est le résultat des capacités d’apprentissage et des algorithmes adaptatifs que nous construisons dans la base de données depuis un certain nombre d’années. On passe au niveau supérieur avec la base de données autonome. »

 

Les corrections, les mises à jour et les mesures de sécurité sont appliquées automatiquement, sans temps d’arrêt.

Les dernières mises à jour installées automatiquement

Autonomous Database applique des corrections et des mises à jour automatiquement. Elles se font en ligne, tandis que la base de données continue de fonctionner. En s’appuyant sur des technologies telles que Real Application Clusters et Multitenant, le service Cloud garantit que ses bases de données sont toujours disponibles pendant les temps de maintenance. Cela permet non seulement de minimiser les temps d’arrêt, mais aussi de s’assurer que la base de données de chaque client fonctionne toujours avec les dernières mises à jour.

La principale cause de problèmes de sécurité est le manque de mise à jour du système. L’un des plus grands avantages de la correction automatique est l’amélioration conséquente de la sécurité. Si une faille est découverte, Oracle Autonomous Database bénéficiera de la correction dès qu’elle aura été développée et testée par Oracle.

Un système de correction unique

On ne peut pas en dire autant des installations logicielles on site, où le délai de prise en charge peut durer des jours voire des semaines : les clients doivent être avertis, les mises à jour distribuées puis intégrées au cycle de maintenance propre à chaque organisation. Pendant ce temps, le système est vulnérable aux attaques ou à la perte de données. Avec le service autonome, Oracle prend en charge la mise en œuvre des modifications liées à la sécurité et les déploie sans aucune interruption de service.

L’autonomie dans Oracle Autonomous Database apporte beaucoup d’avantages. Certains de ces éléments sont relativement simples, comme l’application automatique de correctifs et de mises à jour, sans qu’il soit nécessaire de fermer le service, afin de maximiser l’efficacité, les performances et la sécurité. L’algorithme autonome permet de simplifier le travail du DBA, en automatisant des tâches qui peuvent prendre des heures et en les transformant en processus qui prennent quelques secondes. Son principal objectif est d’optimiser la base de données pour qu’elle puisse continuellement ajuster ses performances et permettre aux administrateurs de se concentrer sur les tâches essentielles de leur travail.

Essayez donc avec n’importe quel autre logiciel de base de données…

Ecrire un commentaire